Journal d'un réfugié syrien

Voeux

Les fêtes m’inspirent un sentiment mitigé. Quand je regarde autour de moi tous ces gens qui réussissent à fêter Noël et le Nouvel an dans la joie en Europe, je suis touché, cela me réconforte et me donne de l’espoir. Bien sûr, le fait que cela aille très mal chez moi, en Syrie, gâche les choses. J’ai été bouleversé par la mort de Samir Souad, un ami ingénieur, à Idlib le 20 décembre, juste avant Noël. Sa famille et ma famille s’était prise d’amitié l’une pour l’autre dans les années 1990. La sienne est très connue à Idlib, elle travaille dans le domaine du froid, elle fabrique des frigos. 78 personnes sont mortes dans l’attaque lancée ce dimanche là par les avions russes. La maison des Souad a été complètement détruite. Samir n’était pas un jihadiste. Au contraire même, sa famille n’a jamais été religieuse. En plein centre-ville, le tribunal aussi a été visé par un missile. Il était plein d’avocats qui ont trouvé la mort. Pourquoi l’avoir bombardé ? Pourquoi avoir bombardé le marché d’Ariha, le 29 novembre, un dimanche aussi, la ville qui se situe à moins de 5 km de mon village et tué des dizaines de civils ? En qui le peuple syrien peut-il avoir confiance ?

Pour revenir à des choses positives, je suis profondément reconnaissant à la Suisse de tout ce qu’elle nous donne à nous les réfugiés syriens. Quoi que, l’Allemagne offre mieux. Elle accepte tous les Syriens. En Suisse, ils n’obtiennent qu’un permis F, un permis provisoire. Mais à partir du moment où nous sommes en sécurité, en paix et au chaud, nous pouvons considérer que nous avons déjà tout par rapport à ceux qui sont restés en Syrie.

Mes vœux pour 2016 ? J’en ai deux. Premièrement, une solution pour la Syrie. Un vrai règlement diplomatique, pas une issue qui découlerait de l’approche actuelle, celle qui consiste à avoir laissé le champ libre à la Russie pour qu’elle fasse le ménage dans la région. Deuxièmement, que les musulmans, tous les musulmans, se mettent sérieusement à réfléchir à leur avenir, à la manière dont ils sont perçus par le reste du monde.

Author :
Print

Leave a Reply