Journal d'un réfugié syrien

Inquiétudes familiales

Ces jours-ci je m’inquiète beaucoup de l’avenir de mes derniers proches arrivés en Suisse après avoir traversé toute l’Europe par la route des migrants. Ils sont douze en tout, une nièce, deux neveux, leurs époux et leurs enfants et deux amis. Ils sont arrivés mi-novembre à Genève. Ces familles commencent à peine à reprendre un rythme normal, leurs enfants sont déjà à l’école. Tous ce qu’ils souhaitaient, c’est une admission provisoire. Et pourtant, leurs demandes ont toutes été rejetées, au motif qu’ils sont passés par l’Allemagne avant de mettre les pieds en Suisse. C’est donc à l’Allemagne de les prendre en charge disent les autorités suisses.
Mais ils n’ont pas eu le choix. A Salzbourg, en Autriche, ils sont montés dans un bus qui transportait 22 migrants. Certains voulaient aller en Allemagne, d’autres en France, et mes proches en Suisse, puisque c’est là qu’ils avaient de la famille. Leur bus a fait escale en Allemagne où leurs empreintes de tout le monde ont été prises, ce qui est la cause de tout cet imbroglio. Après, ils ont pris le train, le bateau, puis encore le train pour finalement arriver à Fribourg et ensuite Genève. Ils auront à peine eu le temps de s’y poser. L’une de ces famille a été convoquée le 1er février pour organiser son départ…

Author :
Print

Leave a Reply